Emoji drapeau breton : le combat continue

emoji bretagne

Le consortium Unicode, l’organisation internationale en charge de la standardisation des emojis, a publié il y a quelques semaines la liste des 230 nouveaux emojis qui verront le jour en 2019. L’emoji drapeau breton n’a pas été retenu pour cette session malgré votre soutien indéniable ! La candidature bretonne a cependant amené Unicode à préciser sa politique et à renvoyer notamment l’activation des drapeaux régionaux vers les GAFA. Le combat continue !

Pas (encore) de drapeau breton

Dans la liste des nouveaux emojis qui apparaîtront sur vos smartphones courant 2019 : des emojis pour sensibiliser au handicap, un flamant rose, une loutre, des falafels,  … mais aussi du beurre et des oignons. La base de la cuisine bretonne a donc été mise à l’honneur, peut-être pour nous consoler 😉 ?

emojis 2019 combat

Près de 24 000 signataires pour la pétition #EmojiBZH

Et pourtant, ce n’est pas votre mobilisation qui est en reste ! Vous avez été très nombreux à soutenir et à vous mobiliser autour de la candidature du drapeau breton ! Un grand merci à vous ! Trugarez vras deoc’h !

Mais cela n’a malheureusement pas été un élément suffisant en l’état pour les plateformes Google, Facebook, Netflix qui siègent au consortium. La candidature bretonne a cependant permis de faire évoluer la politique du consortium Unicode.  Le comité a ainsi ajouté dans son guide de candidature emojis un paragraphe complet au sujet des drapeaux. D’autre part, les propositions visant à ajouter des drapeaux territoriaux sont désormais portées à la connaissance des plateformes lors des réunions trimestrielles du consortium pour qu’elles puissent y répondre rapidement si elles le souhaitent.

Les conditions nécessaires pour un emoji drapeau

Alors, comment un drapeau régional peut obtenir le statut de RGI ? (RGI pour Recommended for General Interchange, autrement dit un emoji utilisable et lisible sur toutes les plateformes : notre objectif). Il y a, selon le consortium, 3 principaux critères :

  • une population comparable aux emojis drapeaux déjà existants pour des subdivisions Unicode,
  • un fort potentiel d’utilisation du futur emoji,
  • un code de subdivision régionale Unicode valide (basé sur ISO 3166-2).

Le critère de la population ne serait pas un point bloquant pour la Bretagne, plus peuplée que 10 Etats de l’Union Européenne ou que le Pays de Galles qui a obtenu son propre emoji en 2017. Nous pouvons aussi être optimistes sur la fréquence potentielle d’utilisation compte tenu de la mobilisation déjà constatée autour du projet #emojibzh et de l’usage des drapeaux par les internautes en France (le drapeau français est le 2ème emoji drapeau le plus utilisé au monde sur Twitter). Enfin, la région Bretagne est bien codée dans la liste ISO des subdivisions régionales.

Et la suite alors ?

Inversant le processus de validation qui existait précédemment, Unicode renvoie désormais à chaque plateforme la responsabilité de créer un emoji drapeau avant d’envisager l’attribution du statut RGI. Ce processus permet ainsi de prouver en amont la fréquence d’utilisation future d’un emoji. Certaines plateformes comme WhatsApp ou Twitter ont déjà activé, indépendamment des autres, le drapeau texan ou aborigène australien. Cette pratique nous laisse donc espérer une évolution favorable à l’emojji drapeau breton.

Confortant cette approche, Unicode vient de lancer le principe d’un système de validation évolutive des emojis, plus ouvert que le statut RGI, qui s’appuiera sur le système de numérotation de Wikidata (QIDS). Cette solution technique est annoncée pour le premier trimestre 2020.

D’ici là, en bons Bretons, vous pouvez en être certains, nous ne lâchons pas l’affaire et nous comptons sur votre soutien !

En 2019, le combat #emojibzh continue ✊⚐⚑ !

Leave Comment